La francophonie en Serbie

Nenad Blagojevic, journaliste francophone, présente la Serbie et sa capitale dans un nouveau guide publié en français

février 5, 2020

Après Bruxelles, Berlin, Singapour, Moscou, New York, Londres, Bangkok, Buenos Aires et maintes autres capitales, Belgrade a reçu sa propre version du guide touristique unique « Portraits de Belgrade ».

La publication offre aux touristes francophones l’occasion de découvrir comment voyage autrement, loin du tourisme de masses, et explorer la ville à travers les histoires de ses habitants. Le guide ouvre ses pages avec le témoignage de 12 pages de Nenad Blagojevic, rédacteur en chef du site Priče sa dušom et directeur de l’agence touristique Bienvenue en Serbie, spécialisée dans l’accueil des touristes français.

Nenad raconte son enfance passé dans le sud de Belgrade, ses débuts à la radio à l’âge de 14 ans, sa carrière, explique pourquoi il aime les collines de Belgrade et où trouver les meilleurs gâteaux et loukoum, évoque sa décision de quitter une corporation pour fonder son agence et son site francophones.

L’ouvrage est rédigé par Solenn Cordroc’h, une Française venue à Belgrade grâce à l’amour. Voulant explorer l’Europe de l’Est, Solenn, une Bretonne aventurière du nord de la France, est venue en tant que touriste dans la ville où se rejoignent la Save et le Danube, et en est tombée amoureuse.

Elle a cherché un hébergement sur couchsurfing et c’est Igor, journaliste aussi, qui a offert de l’héberger gratuitement. Dans le livre, Solenn explique : « je vous laisse imaginer la suite ».

Dans cet ouvrage, 11 locaux et étrangers résidants de la capitale de la Serbie, racontent leurs vie, passions, carrières, amour pour la ville et les détails qu’ils trouvent importants, indiquent leur choix de restaurants, les endroits insolites pour sortir le soir, leurs hôtels préférés et les coins de la ville agréables.

À travers les 152, des barmen, architectes, activistes, tatoueurs, street artistes, journalistes, oenologues, directeurs artistiques et autres professionnels du domaine de la culture présentent leurs anecdotes belgradoises, tout en révélant des bribes de leur vie et l’amour qu’ils ont vécu en grandissant et vivant à Belgrade. 

La conversation entre Solenn et Nenad a permis aux lecteurs de mieux comprendre les Balkans et ses habitants, a démontré que, malgré les crises et le bombardement, les Serbes n’ont pas perdu leur humour et a enfin révélé pourquoi cette ville mérite le titre de « nouveau Berlin » et de « Barcelone des Balkans ». Il ne faut pas oublier les conseils concernant les meilleurs pâtisseries et marchés !

Du temple de St Sava jusqu’au Zemun, de la baklava dans la Rue Balkanska jusqu’aux spécialités véganes dans la Rue Pariska, des ateliers de céramique jusqu’aux galeries, de la rakija jusqu’au vin de Šumadija, grâce à cet ouvrage, les Français séjournant en Serbie et sa capitale vont recevoir une clé qui ouvre la porte de la capitale serbe mieux que les guides classique qui ne présentent que des adresses.

C’est ainsi que, selon l’auteure, les touristes se trouvent sur une voie qui les mène jusqu’au sens des propos de Momo Kapor, écrivain serbe, qui affirme que Belgrade n’est pas une ville: c’est une métaphore, un mode de vie, une façon de penser.

« Portraits de Belgrade » est disponible à partir du 7 février 2020 dans les librairies en France (Hikari Éditions, 18,90 euros).

Nous remercions l’auteure et l’éditeur pour l’invitation et l’occasion de présenter le tourisme en Serbie au public français.

Vous pouvez acheter ce livre ICI. 

Texte: Nenad Blagojević; 

* Traduit du serbe par Jovana Milovanović

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply